SOUVENIRS D’ENFANT #06 – Micheline

Micheline est née en 1943, à Pau dans le Béarn.
Avant que la guerre ne batte son plein, ses parents, avaient franchi la ligne de démarcation et fui en zone libre pour se protéger des allemands mais aussi pour que son père, architecte, puisse exercer librement sa profession.

Courageux et travailleur, ce dernier fit fortune dans l’achat et la revente de grands Hotels, ce qui permit à Micheline de passer ses premières années dans une magnifique et immense propriété bourgeoise, qui, outre le fait d’être « sa maison », était aussi, durant toutes ces années de guerre, un havre de sécurité, pour des dizaines de juifs venus s’y réfugier.

Pour accueillir tout ce petit monde, s’activaient nombre de cuisinières, valets de chambres, lingères, et autres personnels de maison.
C’est avec eux, dans l’effervescence des cuisines, que Micheline, petite fille unique, passait ses journées.
Voici une plongée dans les romans de la comtesse de Ségur…
………………………………………………………………..

CE PODCAST EST TRANS-GENERATIONNEL
Il s‘adresse aussi bien aux adultes de tous âges qu’aux enfants… Les uns se souviendront, les autres découvriront…

SOUVENIRS D’ENFANT s’écoute seul, pour rêver, se perdre dans ses pensées, mais aussi en famille, car vous savez quoi ?
L’histoire est bien meilleure quand elle se partage.
Ecouter des hommes et femmes parler de leur passé risque bien de donner envie à ceux qui les écoutent de partager à leur tour leur propre histoire avec leurs enfants, leurs petits-enfants, voire leurs arrière-petits-enfants pour les plus chanceux.

Ne perdons pas l’histoire, racontons-la…
………………………………………………………………..

Catherine Benmaor
catherinebenmaor@gmail.com

SOUVENIRS D'ENFANT
SOUVENIRS D'ENFANT
SOUVENIRS D'ENFANT #06 - Micheline
/
Partager cette émission :

Ce podcast a un commentaire

  1. Evelyne Wasselin

    Oh la la l’odeur de cire lorsqu’on entrait dans une pièce avec les patins pour ne pas salir le parquet !!!
    J’ai 11 ans de moins mais j’ai connu cela chez ma grand-mère et une amie de celle-ci. Petit plaisir. Merci

Répondre à Evelyne Wasselin Annuler la réponse