Catherine KOSMALA

Témoignage de l’au-delà

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que la douleur la plus horrible que l’on puisse vivre sur cette Terre est, sans nul doute, la perte de son enfant. La compassion, le soutien, l’amour de l’entourage et de la famille sont primordiaux.

Cependant, l’anéantissement, le sentiment de solitude, la douleur et le chagrin que l’on ressent ne peuvent être partagés, car il n’existe pas de mots pour décrire cette souffrance. En ce qui me concerne, je me retrouve comme en dehors de mon corps et de ma vie. Le temps passe pour les autres, mais je reste « bloquée » à ce jour où ma vie a basculé en une seconde.

Et puis, contre toute attente, Julien m’a envoyé des signes tellement troublants qu’il ne m’était pas possible de les occulter ni de douter de leur authenticité… Dans ce livre, il n’est pas question pour moi de convaincre, seulement de partager mon expérience. Chacun doit faire son propre chemin afin qu’un jour la lumière, à nouveau, éclaire la route et, avec elle, la certitude  » qu’ils sont bien là o.

Tous ces contacts avec mon fils ne me permettent plus de douter de la survivance de l’esprit. Et c’est de cela dont je souhaite témoigner… La mort n’est qu’un passage, et l’âme y survit.

REGARDER  L’EMISSION

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Catherine KOSMALA”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.